images de nous
Jours 7-8 Ha Long

 

Jour 7 - 18 novembre: Ha Long

Départ de Ninh Binh après le déjeuner en direction de la baie d'Halong. Le temps est gris, la route est quelconque, on peine à garder les yeux ouverts dans la voiture. Nous arrivons dans le port de la baie d'Halong, avec le grand pont qui relie les deux rives, celle des hôtels et des touristes, et celle des quartiers résidentiels des locaux. Notre guide nous explique qu'il y a de grands projets en cours pour la ville: de nouveaux hôtels, un parc aquatique, et d'ailleurs il y a déjà une énorme grande roue qui surplombe curieusement la ville. Binh, qui sera notre guide pour les deux prochains jours sur la jonque, nous accueille au débarcadère avec le capitaine du navire. Nous embarquons sur la jonque de bois où nous apprenons, en buvant un thé glacé, que nous serons les deux seuls passagers!

Nous occuperons une des trois cabines, celle du pont supérieur, la "honeymoon suite". Binh nous offre de modifier un peu l'itinéraire à notre goût puisque qu'il n'y a pas d'autres passagers. Nous pourrions skipper la Hang Sung Sôt, qui nous semble un peu trop fréquentée, pour naviguer un peu plus loin et faire du kayak plus longtemps. Nous préférons profiter de l'occasion incroyable qui nous est donnée d'être tranquilles tous les deux. Avec les nuages gris qui surplombent la baie, le paysage est vraiment tel que nous l'attendions, calme et mélancolique, avec les silhouettes fantomatiques des rochers qui se dessinent au loin. Comme nous naviguons sur une petite embarcation, nous n'empruntons pas les mêmes voies que les autres bateaux de croisière beaucoup plus gros. Nous avons l'impression d'avoir la baie à nous tout seuls, à l'exception des pêcheurs que nous croisons. Nous lunchons tranquillement dans la salle à manger déserte tout en profitant déjà du bar et de la vue: huîtres, pieuvre, crevettes, poisson frit, nouilles, soupe, nous sommes aux anges!

Arrivés à un spot où quelques pêcheurs s'abritent, car les vents ne permettent pas la pêche cet après-midi, nous attendons le gars qui va nous apporter les kayaks. Nous patientons en regardant les milans noirs qui tournoient au-dessus de nos têtes. Nous embarquons sur les kayaks pour faire une petite demi-heure facile vers une plage où nous accostons. Notre guide nous invite alors à entrer dans une grotte où nous avançons à pas lents en nous éclairant avec nos lampes de poche. Nous retournons tranquillement au bateau où nous arrivons juste avant la noirceur. Nous comptons une quinzaine de bateaux amarrés au même endroit, tous beaucoup plus gros que nous. Douche chaude, relaxation dans la chambre, puis nous sortons sur le pont pour le "happy hour" avec musique et 3e drink gratuit! Nous en profitons pour goûter le vin blanc local, de Dalat, pendant qu'on nous apprend à faire des nems, tâche à laquelle nous nous révélons champions! Ensuite c'est le souper à l'abri de la salle à manger car une petite bruine a commencé à tomber. Nous soupons en tête à tête, aux chandelles, de délicieuses grillades de fruits de mer, potage, nouilles, fruits, tout est très bon. Nous nous retirons dans notre cabine pour profiter de son confort avant de dormir.

Jour 8 - 19 novembre: Ha Long

Ce matin, il mouillasse un peu, rien de dramatique. Après le déjeuner, une dame vient nous chercher dans sa barque en bambou pour aller "visiter" un ancien village de pêcheurs. Ceux-ci vivaient dans des maisons flottantes depuis des décennies mais en 2014 le gouvernement a décidé de les obliger à s'installer sur la terre ferme. Les bâtiments ont été rénovés pour qu'ils puissent y aller de temps en temps et aussi permettre aux touristes de visiter le site où vivaient quand même environ 600 personnes, et ce n'était pas le seul village de ce genre dans la baie. Comme nous sommes arrivés avant tous les autres, car notre logistique est moins lourde, nous sommes seuls et la balade est jolie mais il y a quand même un côté déprimant à toutes ces maisons abandonnées. Quelques unes sont neuves, avec panneaux solaires sur le toit. construites par le gouvernement.

De retour sur le bateau, le reste de l'avant-midi est passé à admirer le paysage pendant que nous rentrons lentement au port. À 11h00 nous brunchons avant d'arriver et de débarquer pour retrouver notre guide.

Nous prenons la route du retour vers Hanoi où nous prendrons un vol en début de soirée pour Hué, quittant le nord du pays. Nous faisons un arrêt à la pagode de la tour du pinceau, la plus belle que nous ayons visitée depuis le début du voyage.

Quarante kilomètres plus tard, nous arrivons un peu trop tôt à l'aéroport. Enregistrement et sécurité, tout va rondement, et il ne reste plus qu'à attendre le départ. On nous annonce un petit retard de vingt minutes. Nous passons la porte effectivement vers 19h30, il faut ensuite monter dans une navette pour quelques minutes le temps de rejoindre l'avion sur le tarmac. Le vol est court: à peine une heure plus tard on nous annonce la descente. Toutefois, le capitaine nous informe que l'avion avant nous n'a pas été en mesure de se poser après deux tentatives, à cause des mauvaises conditions météo. Il va tout de même tenter une approche mais il se peut que nous soyons obligés de retourner à Hanoi ...!?! Et bien que tout semble normal à la descente, à quelques dizaines de mètres de nous poser l'avion remonte et quelques minutes plus tard on nous annonce effectivement que nous faisons demi-tour. Nous atterrissons donc vers 22h30 à Hanoi où nous récupérons les bagages avant de nous agglutiner devant le comptoir de Vienam Airlines dans l'attente des instructions. Un vol sera ajouté le lendemain matin, nous devons nous présenter à 6h00 pour l'enregistrement avec nos cartes d'embarquement. Nous hésitons quelques minutes, devrions nous attendre à l'aéroport, il est déjà 23h, et il faut compter presque une heure pour rejoindre la ville, il n'y a pas d'hôtel près de l'aéroport ... Nous décidons de nous rendre à l'hôtel quand même pour dormir un peu sinon nous ne pourrons pas profiter de la journée à Hué demain. Nous appelons l'agence qui nous réserve gracieusement une chambre à l'hôtel que nous avons quitté 3 jours plus tôt à Hanoi, montons dans un taxi et finalement, comme le traffic est moins dense, nous arrivons à notre chambre à 23h45, complètement brûlés! Nous dormons quelques heures avant de reprendre un transport envoyé par l'agence cette fois-ci, à 5h30. Il n'y a pas trop de circulation et nous sommes au comptoir d'enregistrement à 6h00. Nous n'y croyons pas trop, il semble que les pluies soient diluviennes depuis plusieurs jours sur Hué et avec nos expériences antérieures avec les compagnies d'aviation, nous avons des doutes sur le fait que nous serons tous replacés sur le vol. Mais finalement c'est bien le cas, l'avion complet est bel et bien remis sur ce vol. Le moins qu'on puisse dire, c'est que Vietnam Airlines a fait preuve d'une efficacité redoutable sur ce coup. Nous espérons que la température nous permettra d'atterrir à Hué, et finalement c'est le cas, même s'il pleut assez fort sur l'aéroport.